Résoudre : *
28 × 11 =


Résoudre : *
9 × 11 =

FL_g906Ov9Y

Le 6 juillet 2020, premier jour de la Fashion Week parisienne, l’appel la prise de conscience du modèle Naomi Campbell sur la discrimination et le Black Lives Matter a secoué l’industrie de la mode et a amené à davantage réfléchir sur l’inclusion dans les défilés…

Malgré tout, Kim Jones n’a pas attendu cette alerte pour travailler avec l’artiste ghanéen Amoako Boafo pour sa collection homme printemps-été 2021 ! En effet, le patron Dior, connu pour collaborer chaque année avec des artistes d’exception lors de ses défilés, a cette année choisi de s’inspirer des textures, imprimés, motifs et couleurs vives qui règnent dans les fameux portraits de l’étoile montante de l’art contemporain. Les deux hommes se sont rencontrés au Musée Rubell, alors que Kim Jones organisait son défilé à Miami fin 2019.

L’artiste ouest-africain, passionné lui aussi de mode, explore l’identité noire et l’idée de masculinité  à travers ses portraits Black Diaspora. Le créateur de la maison de couture française s’influence de ces portraits pour sa nouvelle collection Portrait d’un artiste, crée autour du sportswear chic et qui sera uniquement portée par des mannequins noirs ! Une association magique et détonante, à la croisée de la mode et de l’art contemporain africain, Kim Jones étant fasciné par l’Afrique, continent dans lequel il           a vécu enfant, baigné dans la culture du Botswana, de Tanzanie, d’Éthiopie, du Kenya et du Ghana.

Un film est par ailleurs réalisé par Chris Cunningham et Jackie Nickerson, relatant du défilé, mais aussi et surtout de la vie de l’artiste. Le film en deux parties (une partie tournée à Londres et au Ghana, l’autre sur les tenues de Kim Jones) a été diffusé le dernier jour de la Fashion Week numérique à Paris, le 13 juillet 2020.

Les deux vidéos sont maintenant disponibles sur YouTube, alors n’hésitez pas à jeter un coup d’œil pour davantage comprendre cette collaboration !

Alice NICOLAS

Défiler vers le haut