Résoudre : *
18 ⁄ 9 =


Résoudre : *
16 − 10 =

Lefa revient enfin, 1 an et demi après 3 du mat, un album que j’avais beaucoup apprécié et qui avait placé son artiste dans mon top 3 de mes rappeurs préférés. Dire que j’attendais cet album est donc une évidence. Résultat, je suis convaincu mais je n’ai pas pris une énorme gifle comme j’ai pu avoir avec Ce Monde est Cruel la semaine dernière (<3).

Et pourquoi je n’ai pas pris de gifle ? Tout simplement parce que ça reste du Lefa, le même qu’on avait écouté il y a un an et demi, sans réelles améliorations. Attention, ça veut pas dire que c’est mauvais, au contraire il reste à un niveau supérieur à beaucoup d’autres mais musicalement et artistiquement, il commence à stagner. C’est dommage parce que les singles teasant l’album m’avait convaincu et m’avait préparé à une dinguerie (Fame d’abord avec un flow monstrueux et des lyrics toujours plaisant, puis Bitch en feat avec Vald que j’ai écouté durant tout l’été avec le couplet incroyable de Vald).

Mais voilà, à part quelques sons où il essaie de prendre un flow différent d’habitude (Sors de ma tête, Château de Versailles et d’autres) et les feats (celui avec Caballero&Jeanjass, la prod est folle), Lefa se répète au niveau du flow comme au niveau des paroles. Sans oublier la presque absence de son kické, avec des punchlines bien trouvées et un flow monstrueux et quand il y en a, ils durent pas plus d’1 minute 40 (Nouveau Maillot-qui ouvrait très bien l’album- et Batman-qui le clot très bien également).

Malgré ça, si on aime l’artiste, l’album reste très sympa à écouter, c’est juste que j’en attendais beaucoup et que mes attentes n’ont pas toutes été comblées. 7/10 mais sans le cœur 🙁

Lefa - Mauvais (Clip officiel)
Lefa – Mauvais
Défiler vers le haut