Résoudre : *
1 × 5 =


Résoudre : *
29 × 27 =

5_0t2EAri3k

MILES BARNES | WHAT TO DO

Le rappeur montréalais Miles Barnes est de retour avec un deuxième EP, Miles Back, disponible dès aujourd’hui sous l’étiquette Hydrophonik Records.

Miles dévoile par la même occasion le vidéoclip pour la pièce What to Do, réalisé par Clément Dietz.

Ce vidéoclip s’exprime avec la même authenticité que la chanson, sans filtre et dans la simplicité. Notre but avec ce support visuel, c’est de rester cohérent avec la signature old school qu’on a donnée au EP, une vidéo « real » où les bases sont respectées, mettant l’accent sur la musique et le texte plus que sur la mise en scène. – Miles Barnes

Faisant suite à son premier EP YFW (Y faut work), paru en février dernier, ce nouvel opus est le fruit d’une collaboration entre Miles Barnes et son beatmaker, Mr.Brock. Pour ce deuxième volet, Miles a voulu s’entourer de gens qui ont grandi à Ahuntsic, tout comme lui. Entièrement réalisé par Mr.Brock, le EP comprend aussi des scratchs de la talentueuse DJ Killa-Jewel, en plus d’être mixé et masterisé par Mark The Magnanimous.

Pour ce deuxième EP, Miles s’est inspiré des origines « boom bap » du hip-hop. On y retrouve des influences old school, un son des années 90 des côtes Est et Ouest des États-Unis. Il s’agit pour lui d’une exploration de l’héritage hip-hop, de la musique avec laquelle il a grandi.

Le thème de la nostalgie est d’ailleurs présent sur la plupart des chansons du EP. Dans Same Slang, Miles évoque les moments, les endroits et les plaisirs insouciants qui font sourire quiconque ayant un jour été un jeune du quartier Ahuntsic. Dans Cause à effet, la nostalgie prend la forme d’une douce mélancolie, d’une introspection sincère. Dans l’ensemble, Miles pose un regard plus réfléchi sur ses expériences qui lui ont servi d’apprentissage, des leçons qui se transposent dans ses textes.

Défiler vers le haut