Résoudre : *
28 + 22 =


Résoudre : *
32 ⁄ 8 =

C’est le Sénégalais le plus influent en Afrique selon le magazine Jeune Afrique, et pour cause : le chanteur américain Akon a décidé de faire construire une ville à son nom, au sein de son pays natal… Et quelle ville : « Akon City » promet d’être futuriste, verte, durable et autonome. La ville se construira sur plus de 800 hectares, à proximité de Mbodiène.

Le projet s’estime en revanche à six milliards de dollars, mais sera en partie financé par le tourisme. Akon a en effet confirmé le projet sur Instagram le 13 janvier 2020, après avoir passé un accord avec le ministère du Tourisme.

Le but d’Akon City ? Mettre en valeur la culture sénégalaise, l’histoire du pays, mais de créer une architecture propre au Sénégal. Développer les atouts du Sénégal pour en faire une destination de premier choix des voyageurs internationaux est également une ambition chère à Akon. Il espère aussi accroître l’économie locale par le biais d’un modèle économique basé sur la crypto-monnaie, l’Akoin, pour relancer des monnaies africaines altérées par l’inflation et la corruption.

Un beau projet qui prendra néanmoins du temps à se réaliser : des routes, un centre médical, éducatif, commercial, un commissariat, une station de traitements des déchets et une centrale électrique devraient être construits d’ici 2023. Pour ce qui est des parcs, des universités, du complexe sportif et du stade prévus d’être construits, ce serait d’ici 2029.

Espérons qu’Akon réussira à aboutir ce superbe projet éco-responsable, social et économique, pour l’amour qu’il porte envers son cher pays natal !

En parallèle, le rappeur américain est sur plusieurs projets sociaux et créatifs. Il prépare actuellement un album à la fois afro-pop et afrobeat avec des artistes sénégalais de renom. L’album devrait sortir dans les prochains mois… Akon développe aussi le projet « Lightening Africa », pour fournir de l’électricité dans les zones rurales africaines, en fournissant notamment 2Giga Watts d’énergie solaire.

Il se sent bien sûr concerné par les problématiques de son deuxième pays, avec la crise sociale qui règne ces derniers mois aux États-Unis. Il sortira le vendredi 30 juillet un nouvel album intitulé Ain’t No Peace (https://vydia.ffm.to/aintnopeace), qui aborde justement l’environnement social des États-Unis et des récents événements de discrimination envers la communauté afro-américaine…

Alice NICOLAS

Défiler vers le haut