Résoudre : *
21 + 21 =


Résoudre : *
12 + 14 =

Vip zone : Présentation
Ol kainry : Moi c’est OL KAINRY, je rappe dans le game depuis une dizaine d’année, j’ai sortie 4 – 5 albums solo et j’ai fais parti du projet FACTEUR X, on a sortie 2 album avec KAMNOUZE et JANGO JACK et là je prépare un album sorti qui sera bientôt disponible.

VIP ZONE : Tu es de quel origine ?
OL KAINRY : J’ai grandi et je vis en France mais Je suis originaire du BENIN, mes parents sont béninois, mais cela fait quelques années que j’y suis pas retourné sinon pendant mon enfance j’ai passé toutes mes grandes vacances la bas.
Pour éviter qu’on traine dans le quartier nos parents nous envoyaient moi et mon frère au BENIN dès qu’on terminaient les cours, donc fin juin début juillet on se tapait toute la saison des pluies.

VIP ZONE : Que retiens-tu de ton passage et de ton expérience sur le label Nouvelle Donne Music ?
OL KAINRY : Etre produit par une structure comme celle là est très plaisant et très différent, tu n’as rien a faire à part te soucié ton artistique ce qui veut dire que tu as juste à ecrire, à aller enregistrer au studio, être ponctuel et surtout tout faire pour que les choses avancent artistiquement parceque le label s’occupe de gérer tout le reste.

VIP ZONE : Comment s’est passé cette transition ?
OL KAINRY : Après ma séparation avec le label NOUVELLE DONNE, je me suis pris une vraie giffle au début (façon de parler), car tout ce qui était géré par le label c’est à toi de le faire à ton tour donc en plus de l’artistique cela fait 2 choses à gérés , c’est pour cela que après cette séparation j’ai mis 2 ans et demi avant de sortir un premier projet car fallait restructurer, constituer une équipe, maintenant ca va car on est rodé.

VIP ZONE : Quels sont les avantages et les inconvenients d’être indépendant ?
OL KAINRY : L’avantage d’être en indépendant c’est qu’on est son propre patron, donc automatiquement on fait les choses de la manière qu’on veut sans trop de pression, en quelque sorte être en roue libre tranquille.
Les inconvenients, c’est qu’on ne doit plus se soucier que de l’artistique car il y a le coté bisness à géré donc systématiquement cela me ralenti, mais c’est un réel plaisir car j’aime bien aussi mettre les pieds dans le biz, les stratégies marketing, les idées de lancement des projets et les concepts, mais le réel inconvenient de l’indépendance c’est l’argent car du coups c’est toi qui investit de ta poche.

VIP ZONE : Quelle est la couleur de ton prochain album ?
OL KAINRY : Je me suis toujours demandé quelle couleur je pourrais m’approprié parce que pour moi un album représente toutes les humeurs d’un homme et tu voyage à travers toutes ses humeurs donc ce n’est pas que rose, ce n’est pas gris et ce n’est pas que noir non plus, en faite c’est un peu de tout disont plutôt que c’est du arc en ciel, c’est eclectique comme je l’aie toujours fais jusqu’à maintenant. Tu peux me retrouver dans dans un régistre harcore, comme dans un régistre dansant et dans un régistre un peu plus mélancolique, en faite j’ai du mal à m’enfermé dans une seule case parce que je sais faire beaucoup plus qu’une discipline, plus qu’un seul délir et plus qu’une seule couleur.


VIP ZONE : Pourquoi avoir nommé ce titre nègre en selle ?
OLKAINRY : C’est spontané à vrai dire, je m’inspire un peu de tout ce qui m’entoure, j’ai vu le film DJANGO UNCHAINED et pour moi le terme « nègre en selle » m’a percuté un peu, pour moi il veut dire beaucoup de chose, quand tu l’emploie de manière métaphorique, pour moi ça représente une différence, celui qui veut se différencier et celui qui est audacieux, qui affronte sans se préoccupper de ce qu’on pense de lui, c’est-à-dire que là ou tout le monde suit comme des moutons, là ou c’est interdit lui il s’en bat les couilles il prend son cheval et se pavane. C’est ce que m’inspirait le termes negre en selle et j’en aie fais un titre.


VIP ZONE : Le faite que le clip fasse pensé au farwest c’est volontaire ou pas ?
OLKAINRY : Oui c’est voulu car c’est inspiré du film et puis le faite de reprendre un peu les délirs de film ça se différencie un peu

Défiler vers le haut