Résoudre : *
10 − 4 =


Résoudre : *
23 − 11 =

Il est seulement âgé d’une vingtaine d’années, et c’est déjà l’étoile montante du street art que tout collectionneur et galerie européen et américain s’arrachent. Stoz n’est pas du genre à graffer sur les murs, mais à emprunter le style de JonOne et la technique sur toile de Jackson Pollock pour fusionner l’art de la rue à l’art institutionnel !

Le jeune Stoz, de son vrai Marco Stazzini, est un peintre et sculpteur italien qui s’inscrit dans le mouvement street art de par sa calligraphie proche du graffiti. Né en 1998 à Milan, il fait ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Brera. Là-bas, il intègre les bases de l’art et apprend divers techniques : la sculpture, la peinture acrylique et l’encre. D’un art académique, il finit par se diriger vers un style très actuel : l’art urbain.

Pour ce faire, il s’inspire de divers artistes plus ou moins contemporains tels que le graffeur et peintre américain JonOne et le peintre Jackson Pollock, et on soupçonne une légère influence de Jean-Michel Basquiat voire de Fernand Léger dans son œuvre. Son art semble s’inspirer de la calligraphie, devenue noueuse et dynamique par une palette de couleurs vives. La couleur est centrale dans l’œuvre du graffeur : en fonction de son intensité et de sa tonalité, elle permet de transmettre bon nombre d’émotions fortes. Stoz use de dégradés de couleurs augmentent la profondeur et la puissance de l’œuvre. Des mots, ou du moins une étrange calligraphie, sont intégrés dans les graffitis, et la pluralité de couleurs et les formes dessinés rappelant les vitraux. Bien que professionnel de la peinture, l’artiste est polyvalent et use de médias multiples : il s’appuie sur des techniques mixtes, un mélange d’acrylique et d’encre. Il est également connu pour ses bustes féminins couverts du motif qui lui est propre, ou ses statues-goodies tels que celle de Major Lazer. Ses œuvres fortes et poétiques à la fois, et sont nommées avec des titres édifiants, tels que « Supernatural Safari Woman » ou encore « SuperHero Woman ».

Le jeune Stoz connaît déjà un gros succès en Europe et aux USA : les collectionneurs de street art et de pop art s’arrachent ses œuvres dans les galeries d’art !

Alice NICOLAS

Défiler vers le haut