Résoudre : *
16 ⁄ 8 =


Résoudre : *
28 ⁄ 14 =

agCgvFTJeRs

Le 31 juillet dernier, jour-même de la parution de son film Black is King sur Disney+,  la diva du R’n’B Beyoncé avait mis en ligne son nouveau clip Already sur YouTube. À travers Already, Beyoncé rend hommage au défunt DJ Arafat, aux côtés du chanteur ghanéen très en vogue Shatta Wale, et le groupe jamaïcain Major Lazer, pour un subtil mélange d’afrobeat, de R’n’B, et de hip-hop.

Durant son clip, plus précisément à partir de 2 minutes et 58 secondes, la performeuse exécute en effet une chorégraphie en compagnie d’autres danseurs, et use de  quelques gestuelles propres à la chanson Cé Moi du Daishi, mort dans un tragique accident de moto il y a bientôt un an.

Au-delà d’un hommage à l’artiste ivoirien, c’est tout une ode à son pays et à sa richesse culturelle que la Queen B réalise. À travers ses différentes tenues conçues des mains des talentueuses stylistes ivoiriennes Lafalaise Dion et Loza Maleonbho, Beyoncé met à l’honneur des éléments symboliques ivoiriens tels que les coiffes traditionnelles en cauris.

Beyoncé avait déjà par ailleurs de nombreuses fois travaillé avec des artistes africains pour son remake du Roi Lion version 2019,  maintenant disponible depuis le 19 juillet 2020. Notons également que l’album de quatorze titres The Lion King : The Gift (https://smarturl.it/lionkingthegift)dirigé par Beyoncé est le fruit de bien des collaborations avec de grands noms de la scène musicale africaine.

En bref : Beyoncé offre un sublime hommage à l’Afrique, aussi bien par la représentation de la richesse culturelle du pays et de ses divers drapeaux dans le clip, que par tout le travail effectué aux côtés d’artistes talentueux du continent africain pour son opus The Lion King : The Gift

Alice NICOLAS

Défiler vers le haut