Résoudre : *
26 ⁄ 13 =


Résoudre : *
24 ⁄ 12 =

js_FjrxJuxA

C’est l’artiste la plus nommée aux Grammy Awards. Ses chansons décomplexantes et engagées sont dotées d’un humour parfois salace mais efficace. Elle est la nouvelle icône du mouvement « bodypositivism », incarnant l’opposé des artistes féminines préfabriquées de l’industrie musicale. Lizzo devient par conséquent l’ambassadrice des minorités par son audace et son énergie sans limites : découvrez son histoire !

Lizzo, de son vrai nom Melissa Viviane Jefferson est une chanteuse, flutiste, parolière et rappeuse américaine qui naît le 27 avril 1988 à Détroit (Michigan). Elle grandit dans une famille mélomane : Radiohead, Björk, Elton John et Queen bercent la petite fille dès sa plus tendre enfance. Melissa découvre également la soul et le gospel à l’église. Alors âgée de 10 ans, l’enfant s’installe avec sa famille dans le quartier Southwest de la petite ville de Houston, au Texas. Elle se met à la flûte traversière, encouragée par son père qui l’intègre dans une fanfare. Melissa aime par ailleurs beaucoup reprendre du Jean-Baptiste Arban, du Francis Poulenc ou du Claude Debussy. Sa flûte deviendra sa meilleure alliée lors de ses concerts, et est surnommée « Sasha Flute » par sa propriétaire, en clin d’œil à l’alter ego de Beyoncé, Sasha Fierce. Depuis petite, Melissa souhaite faire de la musique son métier, voulant être au départ concertiste classique.

À 14 ans, elle est bercée par la culture rap et hip hop underground de sa banlieue, et c’est tout naturellement que l’adolescente s’intéresse au rap, qu’elle pratique en parallèle de la flûte. Elle forme avec ses meilleures amies le groupe Cornrow Clique : devient Lizzo, nom de scène inspiré de son surnom Lissa, et de la chanson Izzo de Jay-Z. En 2005, elle décroche une bourse et part étudier la musique à l’Université de Houston, au Texas. Elle finit par lâcher les cours et connaît une importante période de dépression après la mort de son père, en 2010. A la suite de ce tragique événement et alors âgée que de seulement vingt-et-un ans, Lizzo est contrainte de vivre dans sa voiture. Les deux raisons qui la poussent à surmonter cette situation difficile est la perte de poids et un avenir de succès dans la musique. La jeune femme finit par déménager à Minneapolis au Minnesota, en 2011.Là-bas, elle se fait connaître en tant que membre fondateur de plusieurs groupes de hip-hop underground féminins comme The Chalice, Grrrl Prty, The Clerb ou encore le plus électro-soul Lizzo & The Larva Ink. L’artiste s’affirme progressivement dans un style musical qui lui est propre (un mélange efficace de rap, de pop et de R&B), et finit par poursuivre une carrière en solo.

Elle réalise son premier album Lizzobangers en 2013, et fait un featuring un an après aux côtés de Prince, pour son morceau Boytrouble, extrait de son trente-sixième album Plectrumelectrum. Le Kid apprécie grandement la manière de rapper et de chanter de Lizzo, ce qui renforce la confiance ébranlée de l’artiste vis-à-vis d’elle-même. En 2015, elle sort son deuxième album Big Grrrl Small World. Ce deuxième opus intéresse le producteur de musique américain Ricky Reed, qui lui offre un contrat d’enregistrement avec Atlantic Records. Malgré l’encouragement de son producteur, Lizzo s’aperçoit bien que ses deux premiers projets n’intéressent personne. Elle n’en démord pas moins et retente le coup en sortant son premier EP en 2016, intitulé Coconut Oil.

L’artiste est alors vue comme défenseuse du mouvement du bodypositivism, luttant depuis toujours contre son obésité. Elle revendique également le droit à la diversité des corps et des sexualités, et prône également ses origines afro-américaines avec fierté. Elle est par ailleurs nommée par le webzine américain Queerty comme étant l’une des premières pionnières de la Pride50, cinquantième anniversaire des émeutes de Stonewall prônant les droits des personnes LGBTQ+. En 2017, Lizzo est l’une des têtes d’affiche du Dinah Shore, un festival lesbien se tenant en Californie. Le 19 avril 2019, Lizzo dévoile son troisième album studio Cuz I Love You. L’opus est une ode à l’amour de soi et est très bien reçu par la critique : Lizzo reçoit huit nominations aux Grammy Awards. Le 15 mai 2019, elle collabore avec l’artiste Charli XCX pour son titre Blame It On Your Love. La rappeuse participe de manière engagée et humoristique aux MTV Video Music Awards, le 27 août 2019. Entretemps, son morceau Truth Hurts illustre la bande-annonce de la série Netflix Quelqu’un de Bien. Elle enflamme la scène des BET Awards quelques mois après, en juin 2019.

Le 3 septembre 2019, son single Truth Hurts est numéro 1 du Billboard Hot 100, deux ans après sa sortie. C’est la première fois qu’un single solo d’une chanteuse noire de R&B se voit attribuer cette place depuis le titre Diamond de Rihanna en 2012 ! Truth Hurts est actuellement le single de rap qui a le plus longtemps culminé en tête du Hot 100 : quatre semaines en tout. Un véritable record après que Cardi B ait tenu 3 semaines numéro 1 du classement pour son titre Bodak Yellow ! La même année, son troisième album Cuz I Love You est certifié par RIAA (la Recording Industry Association of America) pour avoir dépassé les deux millions de ventes. En juin 2019, Lizzo participe (avec un beau discours d’acceptation de soi) au festival de Glatonsbury. Récemment, la chanteuse a dévoilé le 26 juin 2020 le clip très coloré de Soulmate, en featuring avec les coachs de la série télévisée Netflix Queer Eye. Le single prône l’acceptation de soi malgré les injonctions que l’on peut subir de la part de la société.

Chanteuse, rappeuse, compositrice, autrice, mannequin, militante et ambassadrice de marques comme Urban Decay… par sa musique, Lizzo raconte son vécu, ses joies, ses peines, ses joies, et fait du bien à toute une communauté de fans, de tout horizon. On doit en tout cas beaucoup apprendre de cette femme qui a su réussir en tant que femme noire et voluptueuse, dans une industrie musicale encore aujourd’hui trop normée…

Alice NICOLAS

Défiler vers le haut